Robots de Sauvetage

On voit souvent des robots méchants qui détruisent tout dans les films, on entend souvent parler de “drones” qui font la guerre.

Mais un robot n’est pas forcément créé pour faire le mal comme beaucoup de personnes le pensent… c’est la personne qui programme le robot qui l’utilise pour une mauvaise cause !

Certains robots nous permettent de surveiller et d’intervenir dans des zones dangereuses et/ou inaccessibles pour les humains. Parfois, ils peuvent accomplir des missions seuls, mais très souvent ils sont utilisés pour faciliter et accélérer le travail des sauveteurs humains.

Bien plus que des outils de guerre, les robots peuvent aider des équipes de sauvetage dans des situations extrêmes. En voici quelques exemples :

Robot-serpent dans les décombres

Ce robot-serpent, développé dans le laboratoire de biorobotique de l’université de Carnegie Mellon, permet d’explorer un bâtiment détruit inaccessible aux humains.

Ici, c’est un chien qui va déployer le robot à l’intérieur du bâtiment, pour que le robot puisse explorer les ruines et trouver des victimes, qui pourront être sauvées plus rapidement.

Le robot se déplace comme un serpent, et peut se glisser facilement dans les décombres. Grâce à une caméra et une lampe puissante, les sauveteurs peuvent voir à l’intérieur du bâtiment s’il y a des choses dangereurses ou des victimes à sauver.

Collaboration entre robots

Ce projet montre des robots de l’université de Zurich qui travaillent ensemble pour une mission de sauvetage.

En utilisant deux robots très différents, on peut combiner leurs capacités : le quadricoptère peut survoler et cartographier une large zone, tandis que le robot au sol peut transporter des objets et enlever des obstacles.

Ces robots travaillent de manière autonome. Après avoir survolé la zone, le quadricoptère définit une route pour le robot au sol, et lui indique les obstacles à déplacer ainsi que sa destination finale. Le robot au sol ne connaît pas la zone dans laquelle il se déplace, donc le quadricoptère le suit pour continuer à lui donner des indications.

Drone Ambulance

Développé à l’université de Delft, ce drone permet d’accélérer les premiers soins en cas d’arrêt cardiaque.

Dans le cas d’un arrêt cardiaque, chaque minute est cruciale. De nos jours, de nombreux défibrillateurs sont installés dans les lieux publics, mais lorsqu’il n’y en a pas, ce robot permet d’en apporter un sur place très rapidement.

Connecté aux services médicaux, ce robot survole la ville et peut donc aller beaucoup plus vite qu’une ambulance (qui viendra bien sûr au plus vite), et permet d’apporter les premiers soins à la victime grâce à l’équipement médical transporté et le contact avec un médecin qui donne les instructions.

Drone Maître-Nageur

Dans une même perspective, ce robot du laboratoire RTS, en Iran, permet d’apporter une bouée à des personnes qui risquent de se noyer.

Ce prototype n’est pas autonome : il est piloté par un opérateur. Il reste toutefois beaucoup plus rapide qu’un maître nageur en chair et en os dans certaines conditions.  Le but serait de développer un robot autonome.

Un autre avantage pour ce robot est de pouvoir se déplacer la nuit, et de détecter ses victimes avec une caméra infrarouge.

Il faut penser que ce robot est certes très rapide, mais si la personne en difficulté est inconsciente ou plonge sous l’eau, le robot ne pourra pas l’aider alors qu’un maître nageur sera encore capable de la sauver.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *