SPARKED

SPARKED : A live interaction between humans and quadricopters.

Le Cirque du Soleil, l’ETH Zurich et Verity Studios se sont associés pour réaliser un court-métrage mettant en vedette 10 quadricoptères dansant. La collaboration s’est soldée par une chorégraphie unique et interactive où les humains et les drones se meuvent en parfaite synchronisation. Les fonctions informatiques précises utilisées permettent de doter les quadricoptères d’un langage scénique et corporel complexe tout en ouvrant la porte à de futures nouvelles applications. (YouTube)

Dans cette réalisation, les robots sont acteurs et personnages à part entière dans le spectacle. L’équipe a dû apprendre à jouer avec les robots : un humain s’adapte aux autres acteurs qui l’entourent, mais pour des robots, les humains doivent s’adapter différemment, et les robots aussi doivent pouvoir réagir.

Technologie

Les quadricoptères sont entièrement autonomes, il n’y a personne qui les contrôle directement. Bien sûr, s’il y a un problème, un technicien peut toujours prendre les commandes. Le comportement du groupe de robots est synchronisé, chacun se déplace en fonction du mouvement des autres.

Art

L’équipe qui a travaillé sur ce spectacle n’a pas seulement travaillé sur les algorithmes pour programmer les robots ! Ils ont consacré une grande partie de leur recherche sur l’apparence des quadricoptères, comment les faire « disparaître », comme pour les transformer en une nouvelle forme d’êtres.

Ils ont par exemple essayé d’attacher des filaments sous les robots pour qu’ils ressemblent à des méduses. L’équipe a trouvé très intéressant de mettre des lumières sur les quadricoptères, et ont ensuite pensé à leur faire porter des abat-jour. Et finalement, pourquoi ne pas créer un atelier entier de lampes de chevet volantes ?

Collaboration

Le scénario a été écrit en collaboration entre l’équipe artistique et les ingénieurs qui programment les robots : ils ont voulu montrer à la fois la grâce d’un ballet aérien et un comportement joueur de ces êtres étranges. Chaque quadricoptère a ainsi un nom (Pomponette et Medusa par exemple), une « personnalité » et une façon de réagir face à l’humain.

Tout comme nous, les robots peuvent entrer en collision avec des objets ou des personnes travaillant sur le tournage. Grâce aux abat-jour entourant les robots, leur entourage est protégé des hélices. L’un des robots est rentré dans une caméra ; une autre fois l’acteur et un robot se sont rentrés dedans, mais toujours sans gravité.

La collaboration entre chercheurs et « créatifs » a permis à l’histoire de se développer avec beaucoup de succès. L’acteur interagit et joue avec les robots de façon très naturelle : ils sont programmés pour avoir un comportement sympathique envers les humains. Robots et homme dansent ensemble, les drones deviennent compagnons de l’homme.

Sources :

Behind the Technology

IEEE Spectrum

Robohub

Pour découvrir plus de robots jouant entre art et technologie :

Les robots font leur show !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *